Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 08 janvier 2005

Médias en crise

A lire, un article très intéressant du Monde Diplomatique qui est en fait une synthèse des crises en cours dans les médias :

- chute de la diffusion à cause de la montée en puissance des gratuits 20 Minutes et Métro et de la démocratisation de l'Internet à haut débit. Autre facteur : l'engouement pour les blogs "qui montre que beaucoup de lecteurs préfèrent la subjectivité et la partialité assumées des bloggers à la fausse objectivité et à l’impartialité hypocrite d’une certaine presse."

- la perte de crédibilité de la presse écrite. "Celle-ci appartient de plus en plus à des groupes industriels qui contrôlent le pouvoir économique et sont en connivence avec le pouvoir politique." Exemple de Serge Dassault qui possède le Figaro, l'Express.....

Perte de crédibilité aussi à cause des mensonges, bidonnages, manipulations. "A tous ces désastres, il faut encore ajouter la reprise par les grands médias transformés en organes de propagande, en particulier la chaîne Fox News, des mensonges de la Maison Blanche à propos de l’Irak."

Exemples en France également avec les affaires Allègre, du bagagiste d'Orly....

"Toutes ces affaires, ainsi que l’alliance de plus en plus étroite avec les pouvoirs économique et politique, ont causé un tort dévastateur à la crédibilité des médias. Elles révèlent un inquiétant déficit démocratique. Le journalisme de bienveillance domine, alors que recule le journalisme critique."

Un exemple avec toujours Serge Dassault qui souhaite dans la mesure du possible, que le Figaro mette plus en valeur ses entreprises (!)

Mélange des genres entre obsession commerciale et éthique de l'information. Quelles conséquences a l'entrée en Bourse des entreprises de presse ? "Souvent, ceux qui doivent prendre une décision journalistique se demandent si celle-ci fera baisser ou monter de quelques centimes la valeur boursière de l’action de l’entreprise éditrice."

La suite donc avec le Monde Diplomatique

Commentaires

Mais ce qui est etonnant c'est que la crise ne semble pas toucher la TV qui a des pratiques largement similaires a la presse
Meme si le telespectateur n'est pas forcement dupe, il continue a regarder la TV.
Une fascination genetique pour l'audiovisuel ?

Écrit par : CyouX | mardi, 11 janvier 2005

la TV est plus sur le registre de l'émotion et du spectacle que de l'information. La presse écrite aussi mais dans une moindre mesure.

L'info à la TV, quand elle relate des drames par exemple, est "scénarisée" de façon à créér un impact émotionnel fort, je veux dire par là que les reportages s'enchainent de façon calculée, réfléchie : des images du drame, une nouvelle vague d'images du drame, des témoignages, l'avis de spécialiste, nouvelles images du drame... Vous remarquerez que sur TF1 ça s'enchaine presque toujours dans cet ordre, ce n'est pas par hasard.

Face à un tel show, un tel "film", on est captif, accaparé et fasciné par le choc des images. Il est malheureusement tellement facile de faire croire des choses avec des images, les exemples ne manquent pas.

Tout ça explique en partie le succès des magazines Choc, Entrevue, de la chaîne Planète Choc......

Écrit par : resh4ever | mardi, 11 janvier 2005

Les commentaires sont fermés.