Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 mai 2005

Les Chroniques d'Andrea #4 : concert de Jad Wio

Samedi 16 avril 2005

22h00, je me réveille. Pas encore remis de ma soirée de la veille. J’ai intérêt à me dépêcher car Jad Wio débute son concert dans 1h30.
J’avale un triple café et 2 pommes. Ça devrait aller jusqu à 3h00.
La nuit est belle, grose (gris-rose) avec quelques fenêtres de ciel bleu. Il vente juste ce qu’il faut.

Un taxi me dépose devant les Caves. Une dizaine de personnes font la queue, mais aucun signe de Laure et des autres.
My mood begins to fall down. C’est un reliquat de mes consommations de la veille.
Ils arrivent enfin.

La salle d’ordinaire étroite a des airs de boîtes de sardines. Bonjour, les échanges de fluides. En plus, vynil et latex, ça aide pas au niveau de l’aération.

Jad Wio en est à son 3ème morceau. On se fraye un chemin jusqu’à la scène et on arrive presque au 1er rang.
Il est là. Souriant, élégant, sensuel. Minijupe, tailleur, collant et talons aiguilles. Il se contorsionne sur scène, marche comme un félin.

Ophélie est magnifiquement chanté, malgré le mauvais son de la salle.
Pour celles et ceux qui ne connaissent d’Ophélie que Winter, sachez que celle de Jad Wio est légèrement différente.

Ophélie est une fille qui a du sex-appeal. Dans un cirque elle suce un mulet, et à la fin elle le baise.

Le concert était un peu court. Heureusement que le DJ était bien. Tout les classique y sont passés : Ramstein, Paradise Lost, Siouxie, Marylin Manson……….

Coté fétish, c’était moins bien. A part un mec à poil qui se prenait pour un chien et quelques mâles léchant des bottes, pas grand chose.

J’ai pris un verre avec Poupée Mécanique, un dernier froti-frota sur la piste et puis je suis rentré me coucher.
Je suis une vraie marmotte en ce moment. Je récupère les heures de sommeil que j’ai perdues en novembre-décembre 2004.

Que c’est bon de dormir.

Les commentaires sont fermés.