Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 février 2006

Un des grands plaisirs de la vie

Après une longue et dure journée de travail, s'affaler dans son lit, de préférence entièrement nu, entendre le téléphone qui sonne dans une pièce voisine et ne pas bouger d'un poil pour aller décrocher, style : "tu peux toujours sonner tant que tu veux, je ne décrocherai pas ! Je suis trop bien là !"

Commentaires

fé kan mem atensyon. si chikchik i pik ut kabo, u na 8 chance sur 10 de mort.

mé aster farmacie i vend tout kalité gel antimustik. i exist meme lubrifiant antimustik parfumé a la citronel

Écrit par : zzzzzzz | jeudi, 09 février 2006

un commentaire rempli de poésie, de grâce et d'élégance...

Écrit par : jane | jeudi, 09 février 2006

et ben resh4ever, j'espère que ton téléphone ne sonnera pas pour t'annoncer un décès ou au contraire un jeu pour lequel le jackpot tombe juste en décrochant, ou plus gravissime encore, ta copine adorée

Écrit par : john doe | jeudi, 09 février 2006

nice blog,
Thanks.

Écrit par : Brenda Lee | mercredi, 19 avril 2006

Les commentaires sont fermés.