Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 26 février 2006

Reshad Khan & Sadjeda sont arrivés !

Enfin la vidéo ! Enorme ! Dans tous les sens du terme d'ailleurs, 24.9 Mo au format Windows Media. Pour télecharger la vidéo, clic-droit sur la photo ci-dessous et enregister la cible sous. Pour vous abonner à mon flux podcast, copiez ce lien dans Itunes par exemple.

Désormais également disponible au format .mov Quick Time pour les utilisateurs Mac notamment - 31.4 Mo

medium_resh_sadjeda_intro.jpg

samedi, 25 février 2006

Special Announcement/Annonce spéciale

Due to some nasty but helpful comments, the podcast project will go on a undefinite hiatus effective now. Thanks for your understanding.

Suite à des commentaires acerbes mais constructifs, le projet de podcast va marquer dès maintenant une pause dont je ne connais pas la durée. Merci de votre compréhension.

01:15 Publié dans Podcast | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 22 février 2006

Shah Rukh Khan peut aller se rhabiller !

medium_img_1612.3.jpgReshad Khan est arrivé ! Bientôt la vidéo ! Enfin j'espère...

lundi, 13 février 2006

Spleen

Je publie aujourd'hui un joli texte que m'a envoyé une fidèle lectrice.

medium_photo2.jpg Vivre dans une capitale, c’est pouvoir jouir, d’une certaine liberté de circuler, de faire des choses simples comme rouler à vélo, faire du roller, s’attabler à la terrasse d’un café et tout cela sans être regardée comme faisant quelque chose de déplacé, quelque chose qui ne doit pas être fait seule,
Liberté de rencontrer un ami en tout bien tout honneur sans devoir se soucier de pouvoir se justifier par la suite, sans devoir s’inquiéter des éventuelles rumeurs et des démentis qu’on devra s’évertuer à apporter,
Liberté de rencontrer SON ami, de l’enlacer ou lui prendre la main, sans subir les regards interrogatifs et  remplis de reproches de la part des gens que l’on connaît (ou pas d’ailleurs)
Je n’évoque évidemment pas les innombrables activités culturelles, sportives, promenades et balades, shopping,( il est en effet tout à fait normal qu’une grande ville offre davantage de choix pour le temps libre par rapport à une plus petite )
Vivre dans une capitale, c’est se forger un caractère, une expérience, s’enrichir et s’ouvrir l’esprit, s’affranchir de certaines idées et découvrir, se rendre compte des choses qui ne pouvaient nous apparaître ainsi avant.

Mais vivre dans une capitale, c’est aussi voir des visages différents tous les jours, anonymes, impassibles, avec le regard vide, dans le vague et être content lorsqu’on se rend compte que cette personne prend le même métro et fait le même trajet que vous le matin.
C’est également guetter un regard familier parmi la foule dans laquelle on se trouve, et lorsqu’on en voit un, qu’on ne l’aime ou pas,  lorsque l’on entend un accent créole, avoir le cœur serré et un léger sourire aux lèvres en se disant que dans cette rame on est sans doute la seule personne étrangère à la conversation à comprendre ce qui se dit,
Vivre dans une capitale, c’est sentir la solitude au plus profond de soi, cette solitude qui n’a d’égal que la joie d’être avec les gens proches l’espace d’un instant et qui rattrape aussi vite qu’elle a disparu et qui saisit subitement lorsque l’on rentre chez soi.
Vivre dans une capitale, c’est manquer de temps, passer son temps à courir après le temps pour pouvoir faire certaines choses, et à la fin, y renoncer parce que cela apparaît plus qu’épuisant.

Finalement, vivre dans une capitale, c’est apprendre en avançant sur un chemin rempli de solitude et de tristesse pour pouvoir revenir endurci et plus fort.
Finalement, vivre dans une capitale, c’est se rendre compte de tout l’amour que l’on porte à certaines personnes et revenir avec un regard différent sur elles pour les aimer comme jamais on aurait penser pouvoir aimer.
Finalement, vivre dans une capitale, c’est vivre une expérience qui restera à jamais gravée, de façon positive ou négative, dans sa mémoire et dans sa vie.

samedi, 11 février 2006

Altruisme

Lors de mes dernières vacances à Paris qui ont duré trois semaines, j'ai dépensé en restos, fringues, cadeaux, etc. la somme de 1869,77 euros !

Je pense avoir contribué modestement à la relance de l'économie française.

mercredi, 08 février 2006

Message à D

Quand je rêve de toi, même les rêves les plus doux sont insuffisants, tu me manques toujours mon ange et je ne veux rien manquer de toi.

21:15 Publié dans The One | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : love, DZ

Un des grands plaisirs de la vie

Après une longue et dure journée de travail, s'affaler dans son lit, de préférence entièrement nu, entendre le téléphone qui sonne dans une pièce voisine et ne pas bouger d'un poil pour aller décrocher, style : "tu peux toujours sonner tant que tu veux, je ne décrocherai pas ! Je suis trop bien là !"

mercredi, 01 février 2006

La vie est bizarre

Lundi, vers midi, un collègue me raconte qu'il a failli avoir un accident en moto le matin même en venant au boulot.

Un peu plus tard, j'entends un élève raconter à un autre collègue qu'il a eu un léger accident de moto.

En fin de journée, en rentrant chez moi, roulant un peu trop vite, je percute une moto.

Ainsi va la vie. 

19:50 Publié dans It's my life | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moto, accident, bizarre