Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 mars 2007

Les Chroniques d'Andrea #14

Incubus Sucubus, c’est par ces mots qu’Alex m’accueillit en cette nuit de pleine lune éclipsée.
Ménorah, Debby, Vanessa et AnSophy étaient là, debouts, comme des statues dans leur longue, blanche et transparente tunique.
Cette nuit allait sonner la fin des Chimères et la naissance de la Réalité.

Ménorah s’entailla la main et son eau de vie commença à couler. Nous en bûmes tous, son souffle nous envahit et nous plongeâmes dans un autre plan de l’existence. Je les voyais telles qu’elles sont et je me vis comme je savais être.

L’illusion s’était envolée. Nous étions tous sensibles émotionnellement et tactilement. Le moindre frôlement nous procurait des sensations inoubliables.

Nous étions immobiles et ubiquites, apaisés, lucides, en osmose. La plante sacrée augmenta cette sensation. Pendant que Jim Morisson chantait, nous célébrâmes la vie que Delphine avait fuie.
Au petit matin, le jour avait un nouveau goût. Le pacte a été scellé. Les Chimères sont mortes.

« Je me sens loin de moi. Est-ce bien moi que je vois ? Qui suis-je? je ne sais pas. Je me sens étrangère, Dans un corps éphémère. De quoi j'ai l'air? Je touche des doigts le bord du monde. Et je me noie juste une seconde.

Ces visions passagères m'engloutissent mensongères. Elles frappent mes nerfs. Oui, j'ai secoué dans tous les sens jusqu'à embrasser la démence. »



Commentaires

Je veux fumer la même chose qu'Andréa...

Écrit par : NaC | mercredi, 07 mars 2007

Les commentaires sont fermés.