Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 mai 2007

Les Chroniques d'Andrea #18

Action, Réaction. Ça n’a jamais été aussi vrai et je le regrette.

Last Saturday j’étais bien, il faisait bon, les cheveux au vent je marchais insouciamment.

J’ai rencontré Victoire et son pseudo copain Guillaume lors du gala. Un mec assez bourrin qui picole mais ne tiens pas l’alcool. Vite fait il a dégagé et Victoire et moi avons rencontré Corinne dans les toilettes qui étaient encore relativement propre à 1h00 du mat.

Ça faisait un bail (enfin la définition du bail est relatif) que je ne l’avais pas vu. Elle est toujours la même. Diaphane, fine, amère et excitante. Nous avons plongé……dans la soirée et dans le mood. Le verre a 2 € a fait du bien à mon porte monnaie et du mal à mon foie.

Nos mains se sont jointes avant de joindre d’autres parties de nos corps chaud et moite.

C’était bon, je décompressais d’une période d’abstinence (intellectuelle, physique, spirituelle…).

Mais voila. Mon organisme n’était plus immunisé et dès le lendemain les symptômes sont apparus. En même temps, Corinne était partie et de mes yeux le voile s’est levé.

La semaine a été dure. Je traînais mon cops endolorie et frigorifié au boulot. Mon esprit le portait, malgré le temps poisseux.

Et puis, jeudi, soit disant l’ascension. Pour moi ce fut la descente. Sommeil, endormissement, esprit brumeux et maléfique, le froid qui te prend, l’eau chaude qui disparaît, le frigo vide, ton ex qui vient te faire chier pour sa chemise qu’il a oublié chez toi, le nez bouché par une rhinite. Bref, un zombie. Le pire c’est que je ne pouvais me permettre de chuter ce qui m’aurais permis de toucher le fond plus rapidement pour pouvoir remonter plus vite. Alors, je tournais à 4 ou 5 grammes par jour…et j’avais l’impression que ça me faisait rien.

Je crois que je suis en train de remonter. Mais putain de bordel de merde je déteste ça.

Parfois, j’ai comme l’impression que Ian l’a écrite pour moi (oui, je sais c’est prétentieux J)

 

Confusion in her eyes that says it all.
She's lost control.
And she's clinging to the nearest passer by,
She's lost control.
And she gave away the secrets of her past,
And said I've lost control again,
And a voice that told her when and where to act,
She said I've lost control again.....


Les commentaires sont fermés.