Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 janvier 2005

Le scandale du vaccin contre l'hépatite B

[Mise à jour 17 mars 2005] Le lien qui pointe vers l'article est mort. Voici l'adresse du site web de l'association Réseau Vaccin Hépatite B.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A lire sur le site de l'association Réseau Vaccin Hépatite B ce très long article qui explique en détail un scandale trop peu connu, celui du vaccin contre l'hépatite B. Ou comment en 1994 le secrétaire d'État à la Santé Philippe Douste-Blazy, influencé par les lobbies pharmaceutiques, a lancé une grande campagne de communication visant à sensibiliser et alerter la population française au sujet de l'hépatite B et donc à l'inciter à se vacciner. Il s'est avéré que cette campagne était mensongère et par ailleurs, qu'une partie de la campagne législative de Douste-Blazy a été payée par les laboratoires Pierre Fabre et le SNIP, dont le président, également patron de SKB (laboratoire qui fabrique le vaccin contre l'hépatite B), est une relation du secrétaire d'État.

Ce cas pose le problème de l'influence grandissante des lobbies et de ces spécialistes (médecins, etc..) peu scrupuleux qui publient des études de santé publique qu'on pourrait croire très sérieuses mais dont les conclusions (souvent fausses) servent leurs propres intérêts commerciaux ; ils travaillent en effet pour les laboratoires bénéficiaires de ces études.

Le cynisme de ces gens et leur avidité me surprendront et choqueront toujours, surtout quand on sait que certaines personnes ont été atteintes d’effets secondaires graves apparus suite à une vaccination contre l’hépatite B.

Des extraits de l'article :


L'analyse des informations diffusées à l'époque révèle que les chiffres et certains arguments présentés par les pouvoirs publics étaient faux. Cent mille nouvelles contaminations annuelles en France par l'hépatite B ? Faux. La salive, un vecteur de contamination massive du virus ? Faux. L'épidémie d'hépatite B en hausse ? Faux. Des dizaines de milliers de morts par an ? Faux.


Comment motiver cette belle jeunesse ? En expliquant les bienfaits des vaccins mais aussi en jouant la carte de l'émotion. « Il faut faire peur avec la maladie », cette phrase est écrite noir sur blanc dans les rapports de la firme [le laboratoire Pasteur]


« En France, nous avons eu la chance de tomber sur Philippe Douste-Blazy, un ministre de la Santé dynamique. Nous sommes allés le voir et il a compris du premier coup qu'il y avait un problème de santé publique », a expliqué Alain Aufrère, responsable de la communication du laboratoire SKB


On sera ravi d'apprendre qu'il est de nouveau Ministre de la Santé.

Ce n'est pas la première fois que ce genre de scandale arrive en France. On se souviendra de l'affaire du sang contaminé au début des années 80. Rappelons que Laurent Fabius, Premier Ministre à l'époque, a fait en sorte de retarder l'enregistrement du test de dépistage Abott (provenant des USA) au Laboratoire National de la Santé, ceci afin de favoriser l'arrivée prochaine du test de dépistage du laboratoire français Pasteur !

Rappelons également que le tristement célèbre Dr Garetta, directeur du Centre National de Transfusion Sanguine, a sciemment distribué, en 1985, des produits sanguins contaminés.

Plus d'infos sur cette affaire ici.

A ce sujet, je vous conseille Le Rapport Omerta, excellent livre qui explique les affaires qu'on nous cache et que chacun devrait pourtant connaître.

jeudi, 06 janvier 2005

Pratiques honteuses de Groupamerde

Grâce à ce petit jeu, trouvé sur le Journal de Max, découvrez les pratiques hallucinantes des compagnies d'assurance et notamment de Groupamerde....

19:20 Publié dans Citoyen | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Groupama, assurance, honte