Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 juillet 2006

Message à Shakira

medium_shakira-index.jpgMy hips don't lie either. You can bet on it !

samedi, 27 mai 2006

Ma déclaration à Yolande Calichiama

Yolande, je dois tout d'abord te confesser quelque chose. Je n'aimais pas ton prénom. Quand je regardais ton journal à la télé, tes yeux de chien battu m'agaçaient. Ton visage toujours triste, comme si tu voulais porter tous les malheurs du monde sur tes épaules, m'insupportait.

Et puis je t'ai vu. En vrai. Jeudi dernier. A la librairie de Carrefour St Denis. Et tout ça n'avait plus d'importance.

Tu feuilletais un magazine. Tu étais détendue, souriante, radieuse, tu avais l'air heureuse.

Je t'ai fixé longuement, tu étais magnifique, je t'admirais et moi aussi j'étais heureux.

Et puis tu es partie aux bras d'un type très quelconque.

Je t'ai regardé t'éloigner, toi si sexy dans ton pantacourt blanc qui moulait superbement tes fesses et qui laissait entrevoir un string apparent.

J'étais sous le charme.

Yolande, ce jour là, tu m'as conquis.

samedi, 15 octobre 2005

Message à Emilie

Si pour être appréciée de Raphaelle Ricci et ne plus s'entendre dire qu'on est "stricte" et qu'on a "un balai dans le cul", il faut frotter son cul justement contre le sexe d'Harlem, et bien je ne saurais trop te conseiller de rester "stricte" et de garder ton cul pour un balai.

Tu m'as déçu Emilie.

 

samedi, 03 septembre 2005

Nouvelle saison de Star Academy

Radia, un an déjà, mais personne hier soir n'a pris ta place..........

 

medium_banniere.3.jpg
 

 

 


 

 

dimanche, 24 avril 2005

Ma nuit à t'attendre...

Radia, ça faisait 10 minutes que je t'attendais. Et puis dans ton bus tu es arrivée...et on s'est regardé droit dans les yeux. Ce moment que nous avons partagé était très bref mais j'avais l'impression pendant un court instant que le temps s'était arrêté et que nous étions seuls au monde. Plus rien ne comptait, dans tes yeux je me suis perdu, dans mes yeux tu t'es perdue. Un échange qui laissait présager bien d'autres....

Et puis le bus est entré dans la cour de l'hôtel. Ni toi ni tes camarades êtes venus à notre rencontre alors que nombreux étaient ceux qui criaient vos noms. De loin vous nous avez salué. Nous n'étions pourtant qu'à une cinquantaine de mètres, nous avions de l'amour à vous donner.

Seul Harlem est venu finalement. Très pro et très accessible, il a pendant de longues minutes joué le jeu des fans en signant des autographes et prenant la pose pour des photos.

Une fan : STP dis aux autres de venir !
Harlem : Ils vous ont vu, s'ils ne sont pas venus c'est qu'ils n'ont pas envie de venir. De toute façon vous direz sur Internet que c'est Harlem le plus accessible !

Harlem parti, nous avons encore attendu dans l'espoir qu'un de ses camarades viendrait. Ce qui fera dire à un employé de l'hôtel à un de ses collègues : On dirait une frontière afghane ou un camp de refugiés pakistanais.

Pendant de longues minutes, j'ai entretenu l'espoir que tu viendrais Radia.

Et puis Harlem est revenu : Ils sont en train de manger. Peut-être qu'après ils viennent.

Gregory est venu. Il avait l'air très fatigué mais a quand même signé les autographes jusqu'à ce que des membres de l'équipe (dont Mathieu Gonnet) se jettent sur lui, apparemment pour le mettre à la piscine, à mon avis une ruse pour le libérer de cette contrainte de rencontrer les fans.

Tout le monde était dégoûté, moi le premier. A ce moment là je me suis résigné. Tu ne viendras plus.

Je t'ai attendu Radia mais tu n'es pas venue, me laissant comme consolation le doux souvenir d'un moment magique qui n'appartient qu'à nous.

jeudi, 17 mars 2005

"Radia, tu es tombée chez des voleurs !"

Extrait de La face cachée de la Star Ac', enquête de Geneviève Petit.

Ainsi 18 avril 2004, la machine a ripé. Les elèves devaient chanter Marcia Baila de Rita Mitsouko. Un exercice plutôt contre-nature pour la douce Lucie qui recueille trois avis négatifs des professeurs. Elle est donc nominée avec John (le danseur chevelu) et Sofiane (le grand beur qui aime sa maman). Le collège [des professeurs] communique son verdict à TF1. Etienne Mougeotte est alors en déjeuner d'affaires. Les professeurs et le directeur doivent attendre jusqu'à 16 heures qu'il puisse donner son avis. La position du vice-président de TF1 est très tranchée : il n'est pas question que Lucie coure le moindre risque d'être éliminée. Même s'il tutoie Etienne, Gérard [Louvin, directeur de la Star Ac'] n'a qu'à s'incliner. Impossible de faire valoir le point de vue de l'équipe pédagogique. Lucie est donc épargnée et c'est la délicate Radia, amatrice de chant lyrique et étudiante en droit, qui prend sa place. Cette intervention est tout à fait règlementaire. L'article 2 du règlement signé par les candidats [le] stipule en effet. [...] En l'espèce, Etienne Mougeotte à qui nous avons transmis nos informations le concernant mais qui n'a pas souhaité les commenter, a été ajouté au collège, point barre. Très destabilisée par sa nomination, la chanteuse lyrique égarée à la Star Ac' ne peut même pas choisir la chanson qu'elle voudrait pour son évaluation. Milo [un prof] refuse de forcer son poulain John à donner à Radia la seule chanson mixte de Julien Clerc proposée aux élèves. Elle chante donc, contrainte et forcée, Ma préférence à moi, de Julien Clerc. Exit Radia. Epilogue de la soirée, le père de Radia apostrophe Nikos [l'animateur de l'émission] en direct en criant : "Radia, tu es tombée chez des voleurs".


Voilà ce qu'ils ont fait à Radia, ma Radia, la plus belle, la plus (la seule ?) talentueuse de la Star Ac'. Je n'ai pas de mots assez forts pour exprimer ce que je ressens. Keep strong & surtout keep cool Radia, le talent, la beauté et la gentillesse sont des qualités inestimables qui t'ouvriront des portes bien plus grandes que celles que t'ont fermées Mougeotte & Co. Radia, tu mets du soleil dans ma vie comme dans mon coeur, je t'aime...

samedi, 15 janvier 2005

Message à Jennifer Aniston

medium_anis.jpgJennifer, tu l'aimais ton Brad, il était tout pour toi, ton soleil, ton univers. Tu l'as épousé il y a quatre ans, vous formiez un si beau couple mais il a préféré aller faire le joli coeur avec Angelina te laissant seule et abandonnée. Tu te souviendras toute ta vie du jour où tu as surpris l'homme que tu aimes faire l'amour au téléphone à une autre femme. Oui, pour sa défense, tu n'as pas voulu lui faire de bébé, préférant privilégier ta carrière. Etait-ce une raison suffisante pour briser un aussi beau mariage ? Avait-il besoin de te culpabiliser en te disant qu'Angelina réussissait pourtant bien à mener de front sa carrière et son rôle de maman ? Non bien sûr.

Jennifer, rien ne sera plus jamais comme avant et ton coeur aura du mal à s'en remettre. Je voulais juste te dire que
tu pouvais compter sur moi si tu as besoin de réconfort, d'une épaule sur laquelle pleurer, d'une écoute attentive, de compréhension....et peut-être de plus qui sait ? Tu peux m'appeler à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Je serai toujours là pour toi Jennifer. Tendrement.

P.S : Si sa trahison t'affecte, si le vide qu’il laisse en partant est immense, l’avenir malheureusement t'appelle, et il faut déjà penser à le remplacer. Je t'aime Jennifer.

dimanche, 28 novembre 2004

Ma déclaration

radia.3.jpg
Tu es parti et le vide que tu as laissé dans ma vie est immense. Mais lundi, tu feras ton retour et je serai là, pour toi, pour toujours. Je t'aime Radia.