Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 03 décembre 2005

Putain quelle déception !

Et Emilie s'en est allée, tandis que Gros Maniok a été plébiscité par le public. C'est vraiment à se demander quels sont leurs critères. Enfin bref.....de toute façon, qui franchement acheterait une disque de Gros Maniok ?

Encore bravo à Orange mais surtout SFR pour leur incompétence, leur réseau était saturé hier soir depuis 22h, impossible de voter par SMS pendant longtemps. Abonné Orange, j'ai moi-même voté 10 fois pendant le prime, jamais reçu d'accusé de réception.

Enfin bref...... 

 

lundi, 28 novembre 2005

Le Emilie-othon est lancé !

Vous le savez certainement, ce vendredi c'est la demi-finale filles de la Star Ac Vol.5 ! Parmi les demi-finalistes, on retrouve celle qui fait la fierté de notre île, la très jolie et très talentueuse Emilie (Minatchy) !

Emilie compte sur nos encouragements et surtout sur nos votes pour l'aider à triompher des deux autres filles (leur nom m'échappe et importe peu au final)

Pour ce faire, je lance aujourd'hui le Emilie-othon ! Comment ça marche ? C'est très simple, à chaque commentaire sur cette note, je m'engage sur l'honneur (et facture de télephone à l'appui !) à voter pour Emilie. Plus vous serez prolixe, plus je voterai, et plus Emilie aura de chances de gagner !

A vos claviers !

samedi, 15 octobre 2005

Message à Emilie

Si pour être appréciée de Raphaelle Ricci et ne plus s'entendre dire qu'on est "stricte" et qu'on a "un balai dans le cul", il faut frotter son cul justement contre le sexe d'Harlem, et bien je ne saurais trop te conseiller de rester "stricte" et de garder ton cul pour un balai.

Tu m'as déçu Emilie.

 

samedi, 03 septembre 2005

Nouvelle saison de Star Academy

Radia, un an déjà, mais personne hier soir n'a pris ta place..........

 

medium_banniere.3.jpg
 

 

 


 

 

dimanche, 24 avril 2005

Ma nuit à t'attendre...

Radia, ça faisait 10 minutes que je t'attendais. Et puis dans ton bus tu es arrivée...et on s'est regardé droit dans les yeux. Ce moment que nous avons partagé était très bref mais j'avais l'impression pendant un court instant que le temps s'était arrêté et que nous étions seuls au monde. Plus rien ne comptait, dans tes yeux je me suis perdu, dans mes yeux tu t'es perdue. Un échange qui laissait présager bien d'autres....

Et puis le bus est entré dans la cour de l'hôtel. Ni toi ni tes camarades êtes venus à notre rencontre alors que nombreux étaient ceux qui criaient vos noms. De loin vous nous avez salué. Nous n'étions pourtant qu'à une cinquantaine de mètres, nous avions de l'amour à vous donner.

Seul Harlem est venu finalement. Très pro et très accessible, il a pendant de longues minutes joué le jeu des fans en signant des autographes et prenant la pose pour des photos.

Une fan : STP dis aux autres de venir !
Harlem : Ils vous ont vu, s'ils ne sont pas venus c'est qu'ils n'ont pas envie de venir. De toute façon vous direz sur Internet que c'est Harlem le plus accessible !

Harlem parti, nous avons encore attendu dans l'espoir qu'un de ses camarades viendrait. Ce qui fera dire à un employé de l'hôtel à un de ses collègues : On dirait une frontière afghane ou un camp de refugiés pakistanais.

Pendant de longues minutes, j'ai entretenu l'espoir que tu viendrais Radia.

Et puis Harlem est revenu : Ils sont en train de manger. Peut-être qu'après ils viennent.

Gregory est venu. Il avait l'air très fatigué mais a quand même signé les autographes jusqu'à ce que des membres de l'équipe (dont Mathieu Gonnet) se jettent sur lui, apparemment pour le mettre à la piscine, à mon avis une ruse pour le libérer de cette contrainte de rencontrer les fans.

Tout le monde était dégoûté, moi le premier. A ce moment là je me suis résigné. Tu ne viendras plus.

Je t'ai attendu Radia mais tu n'es pas venue, me laissant comme consolation le doux souvenir d'un moment magique qui n'appartient qu'à nous.

jeudi, 17 mars 2005

"Radia, tu es tombée chez des voleurs !"

Extrait de La face cachée de la Star Ac', enquête de Geneviève Petit.

Ainsi 18 avril 2004, la machine a ripé. Les elèves devaient chanter Marcia Baila de Rita Mitsouko. Un exercice plutôt contre-nature pour la douce Lucie qui recueille trois avis négatifs des professeurs. Elle est donc nominée avec John (le danseur chevelu) et Sofiane (le grand beur qui aime sa maman). Le collège [des professeurs] communique son verdict à TF1. Etienne Mougeotte est alors en déjeuner d'affaires. Les professeurs et le directeur doivent attendre jusqu'à 16 heures qu'il puisse donner son avis. La position du vice-président de TF1 est très tranchée : il n'est pas question que Lucie coure le moindre risque d'être éliminée. Même s'il tutoie Etienne, Gérard [Louvin, directeur de la Star Ac'] n'a qu'à s'incliner. Impossible de faire valoir le point de vue de l'équipe pédagogique. Lucie est donc épargnée et c'est la délicate Radia, amatrice de chant lyrique et étudiante en droit, qui prend sa place. Cette intervention est tout à fait règlementaire. L'article 2 du règlement signé par les candidats [le] stipule en effet. [...] En l'espèce, Etienne Mougeotte à qui nous avons transmis nos informations le concernant mais qui n'a pas souhaité les commenter, a été ajouté au collège, point barre. Très destabilisée par sa nomination, la chanteuse lyrique égarée à la Star Ac' ne peut même pas choisir la chanson qu'elle voudrait pour son évaluation. Milo [un prof] refuse de forcer son poulain John à donner à Radia la seule chanson mixte de Julien Clerc proposée aux élèves. Elle chante donc, contrainte et forcée, Ma préférence à moi, de Julien Clerc. Exit Radia. Epilogue de la soirée, le père de Radia apostrophe Nikos [l'animateur de l'émission] en direct en criant : "Radia, tu es tombée chez des voleurs".


Voilà ce qu'ils ont fait à Radia, ma Radia, la plus belle, la plus (la seule ?) talentueuse de la Star Ac'. Je n'ai pas de mots assez forts pour exprimer ce que je ressens. Keep strong & surtout keep cool Radia, le talent, la beauté et la gentillesse sont des qualités inestimables qui t'ouvriront des portes bien plus grandes que celles que t'ont fermées Mougeotte & Co. Radia, tu mets du soleil dans ma vie comme dans mon coeur, je t'aime...

mercredi, 05 janvier 2005

Mes pires moments de l'année 2004

- Quand j'ai dit à un recruteur d'aller se faire foutre lorsqu'il m'a annoncé lors de mon premier jour de travail (de merde, soit dit au passage) qu'il ne pouvait me garder que 3 jours au lieu des 2 mois prévus parce que la personne que je remplaçais revenait plus tôt de congé maladie. Mon premier boulot n'aura duré que 3 heures.

medium_ban_6.jpg
- Quand Radia a été éliminée de la Star Academy. J'ai encore du mal à digérer cette injustice deux mois après, c'est vous dire mon état ce soir là.

medium_logo_visu.jpg- Quand j'ai eu mon premier vrai travail à la régie publicitaire de Visu, travail que j'ai quitté moins de deux mois plus tard en partie parce que mes supérieurs me "harcelaient" quasiment tous les jours pour que je porte des chemises et des cravates avec des couleurs plus pétantes, du style jaune, rouge, etc.... Je dois préciser pour les besoins de l'histoire que mon supérieur direct portait des cravates humoristiques (enfin façon de parler) avec des personnages de dessins animés et qu'il lui arrivait de venir au travail en pantalon rouge, chemise blanche, cravate rouge. Je ne veux pas être un homme-sandwich !

- Quand j'ai dû patienter plus d'une heure pour récupérer mon manteau (tu me manques !!) au vestiaire lors de la soirée du 31 décembre 2003, bien après minuit. Soirée organisée par Carl de Canada, un maître en la matière mais qui s'est laissé déborder ce soir là.medium_carl_bourre.jpg Je vous conseille quand même ses soirées pour les lieux originals, la musique de qualité et un esprit très fun. Bref, pour en revenir à mon histoire, le pire c'est que quand j'ai donné mon ticket à la charmante demoiselle (je m'en souviens encore), il y a eu une énorme bousculade et je me suis retrouvé bien loin du guichet. Quand j'ai pu rattraper mon tour, la fille ne se souvenait pas de moi et encore moins que je lui avais donné un ticket. C'est dans ce genre de situation qu'on a envie de ne plus bouger et de pleurer. Mais bon, j'ai finalement récupéré mon manteau (tu me manques !!) et mon frère une veste militaire quasi-identique à la sienne mais de meilleure qualité et dans laquelle il y'avait un chouette petit pull ! Merci au mec qui a pensé à laisser son pull dans sa veste ! On a apprécié le geste, vraiment.

medium_logo_corsair.2.gif

- L'épisode du retour vers la Réunion en juin avec Corsair ! Je vous remets tel quel le courrier que j'ai envoyé à ces bras cassés.
Le 8 juillet dernier, j’ai eu l’occasion de constater la médiocre qualité de vos services sur votre ligne Paris-Réunion.

Mon vol, prévu à 19 h 30, a dans un premier temps était retardé à 21h30. Il a ensuite été annoncé pour 22 h 30. A cette heure, alors que votre personnel savait pertinemment que nous n’allions pas décoller ce soir là, un message audio nous invite à nous rendre à une porte située à l’entrée de l’aéroport pour l’enregistrement ! Arrivés à cette porte, on nous annonce enfin que le vol est reporté au lendemain à 8 h.

Là, dans une cohue générale, nous devons faire la queue pour recevoir un ticket nous permettant d’aller à l’hôtel. Votre personnel (ou devrais-je plutôt dire les 3 personnes réquisitionnées pour gérer plus de 300 personnes !) ne se fend d’aucun mot d’excuse (ce qui est quand même le minimum quand on fait attendre des gens pendant plus de 6 heures pour leur annoncer que le vol est reporté) et essaie tant bien que mal, plutôt mal que bien d’ailleurs, de « satisfaire » tout le monde.

Vers minuit 30, on me remet enfin mon ticket et on me demande de me diriger vers la sortie, un bus devant nous conduire à notre hôtel. Mais voilà, le chauffeur du bus est apparemment très pressé de finir sa journée et ne prend pas la peine d’attendre tout le monde.

Nous sommes un groupe de 6 personnes à rester en plan devant l’aéroport alors que le bus s’éloigne. Heureusement, un membre de votre personnel propose de nous appeler un taxi. Une très bonne idée, sauf qu’il est près d’1h du matin et que les taxis se font rare. Après environ ½ heure d’attente, deux taxis arrivent et nous déposent à l’hôtel vers 2h.

Nous espérons pouvoir nous reposer enfin. Mais voilà, il y’a eu un problème dans la réservation de Corsair et alors que tout le monde peut disposer d’une chambre immédiatement, notre groupe de 6 doit patienter jusqu’à 3 h pour enfin pouvoir dormir alors que le réveil général est prévu à 5 h 30 ! Je vous passe l’absence de dîner et le petit-déjeuner plus que léger le lendemain matin ; à ce stade, c’est anecdotique.


- Quand je me suis tapé un déménagement à deux de 9h30 à 2h30 du matin ! Une journée à nettoyer une maison salie par de la terre et de la peinture, et à porter, poser, déposer, reposer, redéposer un frigidaire, des lits, un lave-linge, un canapé, des cartons, plein de cartons, etc.......... Je vous le dis franchement, j'ai cru mourir.

dimanche, 28 novembre 2004

Ma déclaration

radia.3.jpg
Tu es parti et le vide que tu as laissé dans ma vie est immense. Mais lundi, tu feras ton retour et je serai là, pour toi, pour toujours. Je t'aime Radia.

mercredi, 24 novembre 2004

La génération Star Academy......

nocomment1.gif

Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer...

12:00 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Star Academy, jeune