Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 juin 2007

Jean-Claude Brialy est mort

medium_auton20.jpgQuelle ironie ! Il était celui qui évoquait le mieux la mémoire de ces grands artistes disparus. Il avait toujours une anecdote à raconter sur Romy Schneider, Jean Gabin ("Ah Gabin !"), etc. On avait parfois l'impression qu'il vivait dans le passé, qu'il n'avait pas fait le deuil de ses belles années. J'ai le souvenir d'une émission où il critiquait les acteurs d'aujourd'hui et les comparait à Jean Gabin : "Ah Gabin c'était autre chose quand même.........."

Aujourd'hui, il est mort et personne ne fera sa nécrologie aussi bien que lui l'aurait fait. 

vendredi, 24 novembre 2006

Salut Philippe ! Salut l'Artiste !

medium_pn.jpgUn grand Monsieur s'en est allé, l'un des plus grands acteurs français de tous les temps.

Andrea l'avait rencontré il y a quelque mois et l'avait raconté dans une de ces chroniques :

"Vendredi 2 septembre, je suis allé chez Petrossian acheter du caviar et de la vodka pour une petite party que j’organisais avec quelques ami(e)s. Le shop qui fait aussi resto sur le pouce était vide de vendeurs. Seuls 2 tables étaient occupées par des clients.

J’attends que quelqu’un vienne me servir, mais rien. Au moment où je me décidais à me servir et à partir avec mes emplettes (sans payer naturellement puisque j’y ai laissé du temps de ma vie et comme le dit le proverbe « time is money »), un client se lève et prévient la vendeuse de ma présence.
Zut, je me dis. Mais bon, il est parti d’une bonne intention. Je m’aperçois alors que le client en question est un grand Monsieur (au sens propre comme au figuré). Il s’agissait de Philippe NOIRET.
Un des premiers acteurs que j’ai connu avec le film kultissime « Alexandre le bienheureux ».
Il était très élégant avec des rayban marrons et une veste blanche.

La party était très réussie. Le caviar très bien, la vodka aussi (particulièrement celle aux herbes) On était une trentaine dans le loft que m’a prêtée une amie. On avait vue sur le Sacré Cœur."

 

dimanche, 08 octobre 2006

Hommage à Annie Girardot

La lecture d'un récent numéro de Paris Match m'apprend que Annie Girardot est atteinte depuis trois ans de la maladie d'Alzheimer. Elle ne doit donc plus se souvenir qu'il y a quelques années au César, après avoir reçu un prix qui mettait fin à une longue traversée du désert, elle a prononcé, dans un très grand moment d'émotion, un discours resté mythique : 

"Je ne sais pas si j'ai manqué au cinéma français mais à moi le cinéma français a manqué,

énormément,

affreusement,

douloureusement."