Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 novembre 2007

Concert de Vanessa Paradis

647afb296c53851fe1104cd3d027647f.jpgYesterday I was anxious and excited for all day. I was going to see Vanessa Paradis in the evening.

Yersteday was one of the better night of my life. She was magnificent, incredible, touching.

I thought I wasn't in love with her anymore, but I was wrong.

 

Sa mélodie et son aura m’ont transporté. Je n’ai jamais voulu être quelqu’un d’autre, mais ce soir là je me suis dit que j’aurais aimé être Johnny Depp pour être le mari de Vanessa Paradis.

 

Après le concert, je ne pouvais pas rentrer chez moi, trop d’émotions et d’énergie se mélangeaient. Je marchais et m’arrêtais au Point Ephemere. Je rencontrais Emma, étudiante anglaise en vacance à Paris et qui loge dans le Youth Hostel qui se trouve à proximité.

Je ne sais pas si c’etait l’effet de l’alcool mais je lui trouvais un air de Vanessa. Je lui ai proposé d’aller prendre un verre à Mouffetard.

Après deux cocktails au Crocodile nous avons gravi la montagne jusqu’à la Contrescarpe.

Plus mon sang se transformait en alcool plus Emma était Vanessa. D’ailleurs je l’appelai comme cela  pendant toute la soirée et ça la faisait rire. Nous nous sommes enivré au Requin Chagrin et nous avons coulé au Bateau Ivre.

En état second, sur du Vanessa, la nuit avec elle je passais.

Mais comme toujours, la réalité n’abdique pas et le matin en me réveillant je me rendais compte qu’elle ne ressemblait pas du tout à Vanessa, c’était le sosie de Elsa.

samedi, 22 septembre 2007

Les Chroniques d'Andrea

Les chroniques d’Andréa

Samedi 22 septembre 2007

 

Les semaines se succèdent et diffèrent.

Last week I was to La Fête de l’Humanité, rassemblement du Journal l’Humanité – organe fossilisé d’un parti mort-vivant et d’une idéologie disparue. Certains disent que c’est un moyen pour le Parti Communiste de se croire encore vivant ; d’autres affirment que cela permet de maintenir sous perfusion un grand malade en état de mort cérébrale.

Je ne sais. En revanche, il est certain que les dizaines de milliers de personnes qui y viennent, sont surtout attirées par les concerts – dont la programmation a été remise au goût de jour depuis quelques années – et pour l’alcool pas cher.

 

Certes, on y trouve des Bernard Thibault, des Marie-Georges Buffet, et même des François Hollande, mais on y croise surtout des jeunes – que je ne qualifierai pas de Génération Seattle – habillés comme l’image néo-baba cool que certains médias aiment à donner des alter-mondialistes. Mais le sont-ils réellement ? Seraient-ils prêts, pour vivre leurs idéaux, à accepter de payer leur vêtement « made in Bangladesh » ou leurs shoes « made in China » deux fois plus cher ?

Je crois que nous devrions essayer. Car seul l’épreuve révèle l’âme d’une personne.

Alors pour l’alter-mondialisation, cessons les délocalisations dans les pays en développement, produisons en Occident et payons en le prix (celui de la main d’œuvre).

 

En ce Parc de la Courneuve, il est peu d’espace pour la spiritualité. « Dieu est mort ». Qu’il est amusant de constater que cette phrase de Nietzsche – apprécié par les Nazis qui l’ont comprise de travers – soit aussi celle qui fut prônée par le Communisme. Mais bon, comme un aimant les extrêmes aiment à se rapprocher, n’oublions pas le pacte germano-soviétique.

 

Le temps était clément et le vendredi fut formidable puisque j’y ai vu Clarika et compte tenu du peu de monde j’ai même pu être au 1er rang. Hmmmmmm, « les garçons dans les vestiaires….. ».

 

Le samedi était quant à lui blindé. Normal Iggy était là. Il est enfin digne de son surnom d’iguane avec sa peau qui se fripe avec l’age. Mais cette fois ci cela ne me disait rien et j’ai décliné son invitation.

 

J’ai préféré passer ma nuit dans le Parc, papillonnant de stand en stand afin de battre mon record d’alcoolémie. Ç’est pour cela que lorsque je me suis wake up le matin j’étais avec un couple dans l’herbe, des suçons sur le coup et aucun souvenir dans la tête. C’est vraiment trop injuste.

 

Autre semaine, autre état d’esprit.

Cette fin de semaine est une fin de semaine œcuménique puisque c’est à la fois le 10ème jour du Ramadan, le Yom Kippour et le week-end des Wampyrs.

Ce week-end est spirituel et temps de recueillement. D’ailleurs je dois m’en aller, du sang frais m’attend.