Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 septembre 2005

La gloire, ter

Quand je vous disais que je suis une star à la Réunion ! Pour les deux ou trois personnes qui ont raté mon intervention, sachez que j'ai participé à l'émission Questions d'actualité ce midi sur Radio Reunion avec Nadia Tayama. Le sujet était évidemment les blogs et parmi les autres invités il y avait trois blogeurs (dont Eric Fruteau), une animatrice du Mouv' et un monsieur du Rectorat. Emission tès grand public : qu'est-ce qu'un blog ? pourquoi un blog ? les dangers du blog ?

Certains diront que mon intervention fut brève, je leur rétorquerai qu'en quelques phrases j'ai dit plus de choses sensées qu'eux dans une toute vie.

Prochaine étape : la télé !

mardi, 13 septembre 2005

La gloire, bis

Je suis en train de devenir une star à la Reunion. Après l'article dans le Quotidien, on a pu m'entendre aujoud'hui aux infos de Radio Reunion dans le cadre d'un reportage consacré aux blogs dans l'île.

Dans la foulée, Nadia Tayama de la même station m'a contacté pour participer à une émission spéciale blogs. Ce sera peu-etre jeudi entre 12h30 et 13h. D'ailleurs elle cherche des blogueurs de la Reunion qui souhaiteraient participer à l'émission. Si vous êtes intéressés, vous pouvez la contacter au 0692 68 22 89

 

jeudi, 08 septembre 2005

Mon moment de gloire

Article paru dans le Quotidien de samedi dernier :

Zarab Connection. C'est un titre qui a fait scandale il y a quelques mois à propos d'un fait divers. Un jeune internaute réunionnais, qui ne perd pas le Nord, a réussi à mêler fierté communautaire et sens des affaires. Sur son blog il propose en effet à la vente des t-shirts estampillés "Zarab Connection" "Pourquoi ne pas reprendre cette expression à notre compte ? Pourquoi ne pas en être fier ? Non pas fier de ces faits divers, mais fier d'être zarab, fier d'appartenir à une communauté, à une connection ?"

C'est étonnant que "Pardon !" n'y ait pas pensé avant.