Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 janvier 2007

Moi et mes lunettes Prada

Je suis Reshad, simple employé de la………. Ma triste vie se résume à boulot et dodo.

Les gens me fuient de peur de mourir d’ennui.

Peu importe où je suis, je passe toujours inaperçu, je suis aussi invisible que l’air.

Ceux qui me connaissent disent en général que je suis gentil, en vérité cela signifie que je n’ai pas de personnalité.

Si je n’existais pas….. Il faudrait déjà que les gens se rendent compte que j’existe.

 

Mais……

 

Quand je mets mes lunettes Prada, je ne suis plus Reshad, simple employé de la……., je suis Reshad, aimé par les filles et leur mère, admiré par les hommes et adulé par les foules en général.

Grâce à elles et à ses courbes stylisées, je suis au top de la hype, les gens recherchent ma compagnie, ils envient mon côté branché.

Ma vie est une suite de fêtes et de soirées. Je suis imprévisible. Quand on me croit en boîte à Saint-Gilles, je suis en réalité à un cocktail privé à la Montagne. Tu penses que je suis à la soirée de lancement d’un énième modèle de téléphone portable, je suis en fait à vacances à l’île Maurice….avec ta femme. Je suis là où on ne m’attend pas, tel un Sitarane des temps modernes.

Dès que je sors avec mes lunettes, il y a comme de la curiosité dans l’air, on se retourne sur mon passage. Avec mes Prada, j’ai vraiment le don de capter tous les regards et comme je déteste l’incognito, je ne les quitterai pas de sitôt.